Latitude 48° est née sous le signe d’une écologie discrète mais omniprésente, avec une approche bioclimatique intégrée à l’architecture et au projet urbain. A toute échelle, nous travaillons dans le rapport avec l’existant, par une économie des gestes qui privilégie des interventions légères mettant en valeur les qualités du biotope.

L’intégration dans le paysage et la protection des milieux naturels sont le complément d’un désir de densité du bâti.  L’attention donnée au lieu, à son histoire, géographie et climat est le préliminaire de tout projet, sans éloigner l’acte de construire des recherches qui l’ont toujours nourri. Nous souhaitons retrouver le lien entre les matériaux et le territoire. Notre approche se veut attentive à la perception non seulement visuelle, mais aussi sensorielle, préférant le toucher des matériaux naturels, la volupté thermique à une logique de seule « performance » énergétique. 

 

Nous consacrons une écoute attentive à la maitrise d'ouvrage et à la définition des ses désirs, pour leur donner forme dans l'espace. Un soin particulier est donné à l'équilibre entre le budget et la qualité de la construction, en élaborant une  hiérarchie et un phasage des priorités. Nous cherchons à prévoir comment un bâtiment traversera le temps : sa mise en valeur patrimoniale, l'adaptabilité à des usages évolutifs,  la pérennité ou vieillissement des matériaux ("weathering").