RENOVATION D'APPARTEMENT RUE SEDAINE, PARIS 11ème

Instead of changing the thing, change the world around it.

Brian Eno, Obliques strategies

 

CHANTIER EN COURS!

 

Dans un immeuble des années '90 en béton isolé en polystyrène par l'intérieur, où la nécessité d'un ravalement des façades rend probable -mais pas certaine - une isolation par l'extérieur du bâtiment, comment s'y prendre pour apporter une amélioration thermique dans l’immédiat?

Nous avons développé une série de stratégies alternatives, grâce aussi à l'aide de notre BET thermique

Le jeune propriétaire a été un élément actif et vrai coauteur du projet (et auto-constructeur partiel).

 

Quelques élément de stratégie :

 

- Compacité: un 2 pièce de 57m² est devenu un 3 pièces,  en supprimant tout couloir et même l'entrée, en jouant sur les transparences.

 

- Création d'une grande ouverture vers le jardin sur cour, ayant obtenu l'autorisation de la copropriété de réunir deux portes-fenêtres en une baie unique. Cette ouverture vers le jardin paysagé dilate l'espace intérieur.

 

- La copropriété ayant autorisé une ouverture de 4 x 2m, elle est réticente envers la création de trous en façade pour la ventilation double-flux. Ventilation naturelle donc, à travers des fenêtres pariéto-dynamiques.

 

- Pas de trous en façade, pas de chauffe-eau thermodynamique. Mais un petit chauffe-eau hybride permettra des importantes économie d'énergie.

 

- Associé au chauffe-eau, un récupérateur de calorie des eaux usées de la douche.

 

- L'isolation intérieure en 8cm en polystyrène est en bon état. Nous la conservons plutôt que de la faire devenir un déchet ! Aux endroits où elle a été enlevée pour reprendre la structure, de l'isolant en trio coton-chanvre-lin/frein-vapeur hygro-réglable/ plaque de gypse et cellulose, comme d'habitude... (idem pour les cloisons intérieures). Pour les cloisons, de l'isolant phonique en coton recyclé.

 

- Le diagnostic thermique a déterminé que beaucoup de pertes de chaleur se faisaient par les menuiseries en métal (double vitrage années '90) et par les fuites d'air de celles-ci et des volets roulants. Nouvelles menuiseries triple vitrage étanches à l'air, en alu comme les existantes. Les volets-roulants sont conservés où cela est possible, et télécommandés ; remplacés si nécessaire, avec partout du coffrage isolant et étanche à l'air fabriqué sur mesure (en polyuréthane recyclé).

 

- Le budget monte... le propriétaire chine sur "le bon coin" une vitre atelier bois-métal de 2x1,5m (exactement telle que demandé par l'architecte), des magnifiques carreaux ciments anciens à un prix imbattable (à nettoyer patiemment),  un lavabo impeccable, un minuscule lave-mains retro qui se casse en route, des radiateurs à inertie, un sèche-serviettes tout à fait acceptable et surtout une bonne conscience écologique.

 

-Immeuble en tout électrique, voilà la domotique ! Mais au-delà des économies d'énergie, cela résulte un peu cher. Notre intarissable BET nous propose donc une solution secrète pour relier les radiateurs entre eux et à un thermostat central.

 

- Cuisine tout en hêtre, chère? Mais le propriétaire la monte lui-même, o-boulot!

 

- Les portes intérieures sont en pin.

 

- Enduits à base minérale ou argile.

 

- Le parquet en chêne, de récupération est collé sur une sous-couche en liège.

 

Entreprises: Romadeco entreprise générale,

parquet Principauté des antiquaires

BET thermique: ECOTIPI

BET structure: F&H études

Paysagiste: Mathieu Eymin